Louis Mouchet, des images et des mots.

Louis Mouchet, des images et des mots.

Double songe de SERPENTS

Je m’embarque dans un train qui est plutôt un centre de revitalisation. Il y a pas mal de femmes dont une amie qui pratiquait le karaté-do avec moi.
Alors que je cherche à m’installer dans ce lieu mal apprêté, je m’endors et rêve :


Nous sommes au bord de la mer sur une longue plage de sable. Un homme cherche à déraciner un arbre sec réduit à la taille d’une branche. Je veux l’aider et montrer ma force. Je parviens à briser la branche. Un gros serpent en sort. Je reste calme alors que les autres s’inquiètent.
Ce qui reste de la branche est de forme ovoïde. A l’intérieur, il y a deux formes apparemment vivantes, mais non identifiables, l’une rouge, l’autre noire. Je les montre aux autres alors que plusieurs serpents s’éloignent dans le sable....


Je raconte mon rêve au groupe.

Mon amie me dit: ”Tu vois beaucoup de serpents ces temps !”.


 

Rêver que l'on rêve est en quelque sorte atteindre un deuxième stade d'individuation, ici nécessaire puisque ce "centre de revitalisation" est insuffisant.

 

Incarnation des forces telluriques et obscures, le serpent fait généralement peur. Pourtant, si on ne s'inquiète pas et qu'on reste calme alors il se transforme en force créative. Ici cela prend la forme d'un œuf et rejoint un symbole universel auquel atteibué à ces reptiles. 
La créativité nécessité d'aller à la rencontre et de puiser dans sa face sombre.

 

Dans ce double rêve, cela ne se passe que dans le niveau supérieur, puis que mon amie accueille mon récit avec une certaine ironie.

 



24/06/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 17 autres membres